Sauvegardes du Raspberry avec
Raspibackup

langues proposées DE,EN,FI et français


 

 

Une sauvegarde est inutile si, au moment où vous souhaitez l'utiliser, vous découvrez quelle n'est pas fonctionnelle

Comme je l'indique sur la page concernant rpi-clone et Borg, j'ai abandonné rpi-clone car les sauvegardes n'ont jamais fonctionnées et par défaut j'ai utilisé Win32DiskImager avec aussi quelques déboires jusqu'au jour où j'ai découvert Raspibackup.
Plus besoin de Borg pour des sauvegardes incrémentielles , La sauvegarde rsync utilise des liens physiques pris en charge par ext3/4. Seuls les fichiers modifiés sont copiés lors de la sauvegarde et les liens physiques sont utilisés pour réutiliser les fichiers enregistrés précédemment.
Seule restriction ,si un système de fichiers ext4 est exporté via samba, les liens physiques ne sont pas pris en charge et rsync copie tous les fichiers.Raspibackup éffectuant périodiquement les sauvegardes ; les sauvegardes sont rapides comparativement à Win32DiskImager , ce n'est pas un gros handicap.

NFS est une alternative, si aucun lien physique n'est pris en charge.

Raspibackup suggère:
- d'utilisez ext3, ext4 si possible;
- Sous Linux, d'utilisez NFS pour les lecteurs distants;
- Sous Windows, d'utilisez NTFS pour les lecteurs réseau samba exportés.
- De ne pas utiliser FAT32 pour des fichiers de sauvegarde dépassant 4 Go.

 

Aperçu des fonctions les plus courantes

- Sauvegarde automatique régulière d'un Raspberry Pi en cours d'exécution (il se sauvegarde lui-même)
- Les Raspberry3 et les suivants sont pris en charge s'ils fonctionnent en mode de démarrage USB sans carte SD
- Les SoC de structure similaire sont également supportés (Banana Pi, Ondroid, Beagle Board, Cubieboard, ...)
- La sauvegarde et la restauration sont indépendantes du système d'exploitation (Linux, Windows ou Mac) utilisé

- Les utilisateurs Windows ou Mac utilisent simplement le Raspberry pour restaurer la sauvegarde
- Les utilisateurs de Windows peuvent restaurer des sauvegardes dd avec win32diskimager

- Les utilisateurs de Linux peuvent restaurer la sauvegarde sur leur système Linux ou utiliser le Raspberry

- Toutes les destinations de sauvegarde possibles:

- Clé USB externe
- Disque USB externe
- Synologie
- lecteur réseau cifs / samba
- lecteur réseau nfs
- lecteur réseau sshfs
- lecteur réseau webdav
-lecteur réseau ftpfs
- Généralement tous les appareils pouvant être montés sous Linux

- Restauration simple de la sauvegarde et adaptation de /etc/fstab et /boot/cmdline.txt aux nouveaux UUID, PARTUUID ou LABEL pour que le système redémarre immédiatement.
- Un système de fichiers racine externe sur un disque ou une clé USB est automatiquement sauvegardé en mode de sauvegarde normal et restauré en sauvegarde tar ou rsync ( raspiSD2USB.py aide au déplacement)
- Peut également être utilisé pour cloner un Raspberry Pi

- Sauvegarde dd, tar et rsync possible (option -t). rsync utilise des liens durs avec une partition ext3/ext4 afin de minimiser l'espace disque requis; dd et tar peuvent être compressés pour rendre la sauvegarde encore plus petite (option -z)
- pishrink peut être utilisé pour réduire les images dd via un script wrapper
- dd Backup, qui peut être activé, ne sauvegarde que l'espace occupé par les partitions et non la totalité de la carte SD
- La sauvegarde de démarrage utilise des liens physiques, qui peuvent être activés en option, pour la partition de démarrage qui change rarement et économise ainsi de l'espace de sauvegarde
- Différents types de sauvegarde peuvent être mélangés par système (par exemple, une sauvegarde rsync par jour, une sauvegarde dd chaque semaine)
- Arrêt et démarrage automatique des services actifs avant et après la sauvegarde (option -a et -o)
- Ajustement automatique de la deuxième partition racine si la carte SD de restauration est plus petite ou plus grande que la carte SD d'origine

- Extension simple de la fonction de script via des plugins (option -N)

- Notification par e-mail sur l'exécution de la sauvegarde et l'état de progression de la sauvegarde (option -e)
- Notification par télégramme de l'exécution de la sauvegarde et de l'état de progression de la sauvegarde (--options de télégramme)
- Clients de messagerie pris en charge : mailx/mail, sendEmail, ssmtp et msmtp (option -s)

- rsync utilise des liens durs pour réduire la taille de la sauvegarde

 

 

Raspibackup, l'installation et la configuration:

https://github.com/framps/raspiBackup

Si comme moi, vous utilisez Putty, vous devez avoir sélectionné le jeu de caractères distant UTF-8 dans Window -> Translation. Sinon, les bordures de la fenêtre sont affichées avec des caractères cryptiques par l'installateur.

rb1

 

Installation

en ligne de commande:

 

rb2

 

 

Réalisation d'une sauvegarde avec l'interface graphique:

lancer le script bash:

rb46

 

rb3

rb4

rb5

rb6

rb7

Les extensions seront traitées à la fin de ce dossier.

rb8

rb9

rb10

rb11

rb12

rb13

rb14

Type de sauvegarde : évitez si possible le type "dd" mais avec NTFS, il n'est pas possible d'utiliser "utiliser "rsync"

rb15

rb16

rb17

rb18

rb19

rb20

rb21

rb22

rb23

rb25

rb26

rb27

rb28

rb24

rb44

rb29

rb30

rb31

rb45

rb32

rb33

 

 

 

Créer une sauvegarde en ligne de commande
https://www.linux-tips-and-tricks.de/de/raspberry/23-pi-erstellt-automatisch-backups-von-sich-selbst-pi-creates-automatic-backups-of-itself/#funktion

Une fois raspiBackup installé, les étapes suivantes sont nécessaires pour créer une sauvegarde:
- Le point de montage standard de raspiBackup où les sauvegardes sont stockées est créé avec sudo mkdir /backup ; j’utilise le point de montage de mon raid1 /pve/raid_usb
- Ensuite, un périphérique externe (disque USB, clé USB, lecteur nfs, ...) doit être monté sur ce point de montage. Dans l'exemple suivant, un disque USB externe ou une clé USB externe est monté. sudo mount /dev/sda1 /backup

- Pour vérifier que les sauvegardes s’effectueront sur le bon périphérique :

 

rb34

Si la partition de sauvegarde était montée localement et qu'elle a reçu un label:

 

rb35

Tout a été configuré lors de l'installation pour créer une sauvegarde.
Les services désignés lors de la configuration seront arrêtés.
Le temps de la sauvegarde sera fonction de la taille de l'installation et de la partition racine externe.

 

Lancer la sauvegarde

La commande , l'option -m avec minimal ou detailed pour les messages:

 

rb36

 

 

Configuration et fichiers créés

Le programme d'installation crée les fichiers suivants :
- Fichier de configuration : /usr/local/etc/raspiBackup.conf
Les valeurs standard sont les suivantes mais selon vos souhaits elles ont été sont définies lors de l'installation.

Options

réglage

Rep sauvegarde

/backup

Mode de sauvegarde

Normal

Type de sauvegarde

rsync

Langue du système

en

Zip

non

Messages

Importants only

Nb sauvegardes

3

Services start

oui

Services stop

oui

Sauvegarde hebdomadaire

déactivée

Jour des sauvegardes

 

Heure des sauvegardes

 

 

Les options peuvent être modifiées avec un éditeur (nano par exemple) ou avec l'interface graphique , comme vu précédement:

rb38

 

 

Notification par e-mail

Si vous utilisez msmtp, le serveur de messagerie de debian 10 et 11 et une adresse mail de google:
lorsque vous déciderez de choisir l'autorisation en 2 étapes, vous obtiendrez ce message.

rb48

Le plus simple c'est de choisir un autre fournisseur , ici orange

rb49

Une copie d'une notification :

rb43

 

Structure du répertoire de sauvegarde (sauvegarde normale)

Chaque sauvegarde crée un sous-répertoire dans le répertoire de sauvegarde avec le format suivant :
- <hostname> / <hostname>-<backuptyp>-<backupdate>
Si vous utilisez l'option -M, le premier sous-dossier ressemble à :
-<hostname><paramètre M> /

rb39

Pour chaque système Raspberry, trois ou cinq fichiers supplémentaires sont toujours créés pour la sauvegardeet sont nécessaires pour la restauration sauf pour les sauvegardes "dd" qui enregistre uniquement un fichier img (exploitable par Win32DiskImager):

- .img : partition de démarrage de la carte SD
- .mbr : Master Boot Record de la carte SD
- .sfdisk : disposition de la partition de la carte SD
- .blkid : mode orienté partition, plus de 2 partitions
- .parted : mode orienté partition

rb40

Fin de la sauvegarde:

rb41

 

 

 

Restaurer d’une sauvegarde

Une sauvegarde créée par raspiBackup contient toutes les informations nécessaires à une restauration.
Utilisez le même système d'exploitation pour la restauration que celui utilisé pour créer la sauvegarde, (sauf bien sur avec dd qui ne crée u'un unique fichier image)

raspiBackup doit être exécuté en tant que root ou avec sudo.

Exemple , l'option -d indique le périphérique de sortie (la carte SD ou la clé USB):
sudo raspiBackup -d /dev/sdc /pve/raid_usb/raspberrypi/raspberrypi-rsync-backup-20211030-170906/

rb42

 

 

les options

Toutes les options peuvent être spécifiquement activées ou désactivées avec un + ou - ajouté.
Peu importe ce qui se trouve dans le fichier de configuration dans le paramètre DEFAULT_ZIP_BACKUP.
Cela signifie qu'une commande en console peut être désactivée même si elle est activée dans le fichier de configuration.

 

Options pour l'exécution d'une sauvegarde

-k : nombre de sauvegardes à conserver
-t : type de sauvegarde (dd, tar, rsync)
-P : mode de sauvegarde orienté partition
-z : compression de la sauvegarde avec dd ou tar
- u : permet d'exclure des répertoires supplémentaires du processus de sauvegarde
-T : Spécification des partitions à sauvegarder lors de la sauvegarde orientée partition

Options concernant les messages et le journal
-m : détails des messages
-L : endroit où le journal d'exécution est enregistré
-l : Activer le niveau de journalisation détaillé
-G : Langue des messages (Allemand ou Anglais)
-A : Le journal d'exécution est envoyé avec la notification par e-mail
-v : Tous les messages de l'outil de sauvegarde utilisé sont enregistrés

Options qui contrôlent la notification par e-mail
-e : adresse e-mail à laquelle la notification sera envoyée
-s : programme client eMail utilisé pour envoyer l'eMail
-E : Paramètres facultatifs pour les programmes clients de messagerie
-F : simule l'exécution de la sauvegarde et permet de tester rapidement la notification par e-mail

Options qui contrôlent la mise à jour, la restauration et la distribution locale de raspiBackup
-U : Mise à jour de raspiBackup avec la dernière version et sauvegarde de l'ancienne version
-n : Notification lorsqu'une nouvelle version de raspiBackup est disponible
-V : réactivation d'une version précédente de raspiBackup
-y : copie de la version actuelle de raspiBackup vers des hôtes locaux prédéfinis via scp

Options pour démarrer et arrêter les services avant la sauvegarde ainsi que les extensions
-o : commandes qui arrêtent les services avant la sauvegarde
-a : Commandes qui démarrent les services après la sauvegarde
-N : extensions à appeler avant et après la sauvegarde

Plus d'options
-b: Blocksize, qui est utilisé pour la sauvegarde dd
-D : autres options facultativ

 

 

Options pour l'exécution d'une restauration

-C : lors du formatage, l'option -c pour mkfs.ext4 est utilisée pour rechercher les blocs défectueux.(cela augmente le temps de restauration). ,disponible à partir de la V0.6.3.2

- d : périphérique de sortie (la carte SD ou la clé USB). Exemple : /dev/sda;
une partition telle que /dev/sda1 entraînera une erreur.
Attention : le périphérique sera complètement supprimé et recréé . Avec la sauvegarde tar et rsync, la taille de la partition racine est automatiquement réduite ou agrandie en fonction de la capacité de la carte SD ou de la clé USB utilisée pour la sauvegarde.

-G : Affichage de la progression de la restauration

-R : avec cette option, vous pouvez restaurer des sauvegardes de systèmes qui utilisent une partition externe comme partition racine, comme des clés USB ou des disques durs. Ceci n'est possible que si une sauvegarde tar ou rsync est disponible. Le paramètre définit la partition sur laquelle le répertoire racine doit être restauré. Exemple : /dev/sdb1. n'utilisez cette option que si une carte SD et un système de fichiers racine externe sur une clé USB sont utilisés. Sinon, l'option -d est suffisante.
Remarque : cette option n'est disponible que si le mode de sauvegarde normal a été utilisé. En mode orienté partition (option -P), aucune partition racine externe ne peut également être sauvegardée.

resizeRootFS : à partir de la version 0.6.3.2 :
Pendant la récupération, la partition racine peut être étendue à la taille maximale disponible de la carte SD ou de la partition externe. Si l'option est désactivée avec --resizeRootFS- , la partition racine est créée aussi grande qu'elle l'était sur le système d'origine. Cette option n'a aucun effet si l'option -P a été utilisée pour la sauvegarde.

updateUUIDs : disponible à partir de la version 0.6.5 : lors d'une restauration, les UUID ou PARTUUID de l'original sont toujours utilisés. Cette option génère de nouveaux UUID et de nouveaux PARTUUID.

 

 

 

Mise à jour

Pour les nouvelles versions ou la version actuelle désormais traduite en français:

rb47

 

Une mise à jour avec l'option -U est exécutée même si les versions sont identiques.
L'option -S est principalement utilisé pour mettre à jour une version bêta ou normale locale au dernier niveau de code.

 

 

Les Extensions

En cours de rédaction

 

 

 

 

 

 

crée le 31/10/2021
12/11/2021 copies d'écran en français
24/01/2021 Observation concernant autorisation en 2 étapes Google
page:81